DISCOGRAPHIE

Discographie

CDs en leader

Olivier Ker Ourio - French SongsOLIVIER KER OURIO – FRENCH SONGS
Achetez cet album à la Fnac !

Mon premier est un spécialiste de l’harmonica chromatique de jazz, mon second est un guitar hero du swing et mon tout célèbre un large pan du répertoire de la variété française, depuis Montand à Cloclo en passant par Gainsbourg, Aznavour, Brel, Bécaud, Dassin ou Delpech… Qui suis-je?
Je suis French Songs, projet piloté par l’harmoniciste Olivier Ker Ourio en collaboration avec son complice de longue date, le guitariste Sylvain Luc. Inspiré par une des traditions du jazz visant à revisiter les standards français du XX° siècle, le duo se réapproprie des thèmes inattendus car rarement associés à l’univers de la note bleue, et les enrichit d’une virtuosité retenue traversée de quelques fulgurances. Accompagné des précieux Laurent Vernerey à la basse et Lukmil Perez à la batterie, Sylvain contribue à faire briller les sonorités si particulières de l’harmonica, instrument qui crée une ambiance à la fois intime et conviviale, idéale pour exprimer toute la beauté de mélodies intemporelles telles que « Et Maintenant », « La Bicyclette », « Le Métèque » ou encore « Champs Elysées ».

Les Chroniques de Hiko – Avril 2017


Olivier Ker Ourio - L'Orkès PéïOLIVIER KER OURIO – L’ORKÈS PÉÏ
Achetez cet album à la Fnac !

A la tête d’un nonnette « pays » réunissant la fine fleur de l’île intense, Olivier Ker Ourio revisite avec bonheur quelques-uns de ses thèmes emblématiques, mais aussi des classiques du répertoire populaire réunionnais.

En nous offrant des versions jazz finement métissées de compositions vite entêtantes d’Alain Peters, Fred Espel, Firmin Viry ou Danyel Waro avec qui il avait signé en 2003 un superbe « Somminkér », l’harmoniciste réalise avec l’Orkès Péï un vieux rêve. Comme Eddy Louiss, il s’est choisi une formation multicolor feeling, mais à la sauce maloya. Le maloya est ce blues insulaire des esclaves qui se caractérise par l’accentuation particulière de sa tournerie ternaire. Enregistré live sur la scène du Paris Jazz Festival, après seulement trois concerts, l’orchestre étonne par sa cohésion et sa maturité. Cela démarre par un quartette de saxes parfaitement homogène, suivi d’applaudissements et l’arrivée à pas de velours de l’harmonica sue ce doux nuage d’anches. Et c’est parti ! Ecoutez ce disque dans sa continuité, sans zapper d’un titre à l’autre, car tous s’enchaînent selon un scénario très fluide où rien n’a été laissé au hasard afin d’embarquer l’auditeur dans un voyage riche en rebondissements. Comme l’arrivée au beau milieu du concert du chanteur Carlo de Sacco, puis celle, magique, de Sylvain Luc, imprévisible dans chacune de ses interventions. Mention spéciale au percussioniste Nicolas Moucazambo et à Jamy Pedro, bassiste extraterrestre comme l’océan indien sait en produire. Souvenez-vous de Linley Marthe!

CHOC DE LA MUSIQUE – Pascal Anquetil – Jazz Magazine – Juin 2015


Perfect MatchPERFECT MATCH
BONSAI MUSIC – 2014
Avec Emmanuel Bex (orgue), Matthieu Chazarenc (batterie) & Nicolas Moucazambo (percussions)
Achetez cet album à la Fnac !

PERFECT MATCH

Olivier KER OURIO, le Breton des Îles, garde son cap, creuse son sillon, et fait le choix de privilégier la complicité et la fidélité à des musiciens avec qui partager, dialoguer, échanger et s’amuser prend tout son sens.

Après une première collaboration sur l’album MAGIC TREE (2010), salué par la critique (4 clés Télérama), OKO persiste et signe en enregistrant à nouveau avec le poète et magicien de l’orgue Hammond, Emmanuel BEX, car entre l’orgue Hammond de celui-ci , l’orgue à bouche d’ OKO, les tambours de Matthieu CHAZARENC (plus de 10 ans de complicité amicale et musicale) et les percussions de Nicolas MOUCAZAMBO, son vieux complice de la Réunion avec qui il enregistra avec Danyel WARO l’album phare « Somminkèr »,  c’est le  »PERFECT MATCH », la combinaison idéale, l’accord parfait.

Qu’ Emmanuel BEX s’exprime à l’orgue ou vocalement, OKO trouve avec lui la correspondance absolue, la poésie à fleur de peau, avec pour seule quête la recherche de la mélodie pure et de la note juste.

Avec Matthieu CHAZARENC et Nicolas MOUCAZAMBO, la connivence et la complicité jouent à plein et offrent à OKO les rythmiques chaloupées et cabossées qu’il affectionne tant depuis son enfance à la Réunion.  

Ces 4 acrobates jonglent avec une aisance animale et fluide, s’amusent à se surprendre avec humour, s’envoie la balle comme dans un match de tennis où chaque protagoniste serait à tout moment interchangeable.

OKO, dans ce nouvel opus où le répertoire original a été entièrement composé à la guitare, s’offre le plaisir d’enregistrer pour la première fois toutes les guitares, sur l’insistance de ses compagnons de route. 

Enfin, en hommage à son île de la Réunion qui l’a marqué à vie, OKO récite avec jubilation un texte en créole, spécialement écrit pour le titre « HOME » par le grand poète et chanteur Réunionnais, Carlo DE SACCO, du groupe GRÈN SÉMÉ.

La musique d’OKO ne fait pas de détour, elle transporte votre esprit dès les premières notes et nul doute qu’entre ces magiciens, c’est le 

« PERFECT MATCH » !


Magic TreeMAGIC TREE
PLUS LOIN MUSIC – 2010
Avec Philip Catherine (guitares), Emmanuel Bex (orgue) et André Ceccarelli (batterie)
Achetez cet album à la Fnac !

En matière d’harmonica chromatique, dans le monde du jazz, Toots Thielemans, l’homme qui a fait de cet instrument-jouet une voix essentielle du jazz et du cinéma (que l’on se rappelle Guet-apens, de Sam Peckinpah, en 1972) fait encore de l’ombre. Avec son septième disque depuis 1998, Magic Tree, Olivier Ker Ourio accède à sa pleine lumière à lui, harmonica en bouche pour y souffler comme on respire dans le calme d’une soirée d’été. La lumière est douce, le fils de Réunionnais est monté dans l’arbre magique de son enfance et regarde le crépuscule sur Saint-Denis. Il rêve. Et il a des compagnons idéaux pour cela : Emmanuel Bex, qui mêle avec émotion et chaleur les sons de son orgue Hammond à ceux, parfois très proches, de l’harmonica ; Philip Catherine, le vrai, le guitariste coulé dans la mélodie ; André Ceccarelli, qui assure discrètement la bonne tenue des rythmes.

C’est sur ces rythmes que se balancent les compositions, toutes originales, d’OKO, Olivier Ker Ourio : calypso, habanera, cachucha, d’autres encore que le chroniqueur de jazz peine à identifier, alors même qu’il s’ébroue, euphorique, dans les improvisation au lyrisme généreux. On comprend pourquoi tant de musiciens, de Michel Petrucciani à Ralph Towner, de Georges Moustaki à Michel Legrand, d’Aldo Romano à Rick Margitza, ont tenu à jouer avec lui : il a le souffle de l’âme.

Michel Contat 4 Clés Telerama n° 3175 – 20 novembre 2010


OverseaOVERSEA
DREYFUS JAZZ – 2007
Avec Sylvain Luc, André Ceccarelli, Didier Lockwood, Louis Winsberg, Glenn Ferris, André Minvielle, Danyel Waro, Jean-Michel Pilc, Manuel Rocheman…
Achetez cet album à la Fnac !

« Dans la famille des « soufflants », il est une confrérie très privilégiée, bénie des dieux. Ce sont les musiciens dont le souffle est naturellement coloré de musique. Dès qu’ils embouchent leur instrument, que ce soit un saxophone, une trompette, une flûte ou un harmonica, la musique est là, tout de suite, sans détour ni échappatoire. Comme une évidence qui plonge d’emblée l’auditeur en état d’apesanteur par la seule vérité du chant intérieur qu’elle impose. Ce supplément lyrique s’appelle le charme. Lester Young, Miles Davis, Chet Baker, Stan Getz et quelques autres ont su apprivoiser ce don qui permet de transformer le souffle en ce « quelque chose de bleu qui paraissait une aile » (Victor Hugo). Olivier Ker Ourio appartient sans nul doute à cette tribu d’élus. Avec ce premier album signé pour Dreyfus Jazz, Olivier Ker Ourio nous invite à un nouveau voyage essentiel… ce doux nomade de l’harmonica a su s’entourer, selon les plages, de compagnons de route à son image. Tous sont de vrais aventuriers de la musique libre : les pianistes Manuel Rocheman et Jean-Michel Pilc, les guitaristes Sylvain Luc et Louis Winsberg, les chanteurs André Minvielle et Danyel Waro, le tromboniste Glenn Ferris, le joueur de kayamb Laurent Dalleau, sans oublier une rythmique de rêve avec André Ceccarelli et Diego Imbert… À chaque fois, charme et magie, swing et poésie sont au rendez-vous. C’est si rare ! »

Pascal Anquetil


SirokoSIROKO
e-motive records – 2005
Avec Ralph Towner (guitare), Heiri Kaenzig (basse)
Achetez cet album en ligne

Sorti au printemps 2005, Siroko est une collaboration unique avec le célèbre guitariste américain Ralph Towner (compositeur et co-fondateur du groupe américain Oregon) et le bassiste suisse Heiri Kaenzig (co-fondateur du Vienna Art Orchestra). Avec ce nouvel album, Olivier Ker Ourio choisit de s’aventurer dans l’art du trio, laissant subtilement chanter son harmonica, funambule en équilibre sur les cordes de ses deux invités. Mise en scène dénudée, priorité au son, à l’émotion et à la ligne claire. « Dès Bellydancing qui ouvre cet enregistrement, on s’aperçoit vite que l’association de ces trois instruments et de ces trois instrumentistes sera une réussite. Ker Ourio, comme à l’accoutumée, est un brillant compositeur et un harmoniciste lyrique. Tout chante avec lui… » ****

Jazzman, Juin 2005


SomminkerSOMMINKÉR
Cobalt – 2003
avec Danyel Waro (voc, perc), Nicolas Moucazambo (perc, voc), Serge Daffreville (perc, voc), Isabelle Carpentier (voc), Pierre de Bethmann (piano, claviers), Gildas Boclé (basse), Franck Agulhon (batterie), Bruno Rivière (guitare)
Achetez cet album en ligne

Le titre dit tout en un mot : sur ce Chemin de Coeur, Olivier Ker Ourio renoue avec ses racines pour investir la musique de son île de sa vision et de son talent unique. Pour son premier album en tant que leader incluant des textes, Ker Ourio nous met en scène sa rencontre détonante avec Danyel Waro, « la voix » du maloya de la Réunion. Un album surprenant mêlant à la fois Jazz et maloya et qui fera date par la magie des musiques, la puissance des textes, l’intensité des émotions. « La première chose qui m’a frappé à l’écoute de cet album, c’est la cohésion de l’ensemble… Ca sonne comme si ces gars là avaient joué cette musique depuis toujours…Il est évident qu’un véritable échange culturel a opéré ici…  »

PlanetHarmonica, Juillet 2005


A ride with the windA RIDE WITH THE WIND
Naive – 2001
Avec Pierre de Bethmann (piano), Gildas Boclé (basse), Franck Agulhon (batterie) et invités: Toots Thielemans, Jacques Pellen, Nelson Veras…
Achetez cet album en ligne

Plus encore que son talent d’improvisateur, ce disque témoigne de l’évolution de Ker Ourio en terme d’écriture (il signe la plupart des compositions)… Réussite totale de l’alliage des timbres entre l’harmonica et les autres instruments… L’harmonica d’Olivier, au son nuancé et sensuel, se conjugue avec celui de Toots Thielemans, pour une alchimie enivrante (César). Virtuosité, grande musicalité de Ker Ourio, originalité des arrangements, chaleur émanant de chaque plage, judicieux choix des invités… Un album captivant. ****

R.X.L., Jazzman, Mai 2001


Oté l'ancêtreOTÉ L’ANCÊTRE
Pee Wee – 1999
Avec Pierre de Bethmann (piano), Gildas Boclé (basse), Tony Rabeson (batterie), Pierrick Hardy (guitare)…

En 1728, Joseph Ker Ourio, meunier breton, décida de quitter Lorient pour émigrer dans l’île de Bourbon, à savoir aujourd’hui la Réunion. Deux siècles et demi après, son lointain descendant a choisi de faire le chemin inverse. Avec pour tout bagage un harmonica chromatique. La musique, pour Ker Ourio, n’est pas un jeu. C’est d’abord un véritable acte de vie, un engagement sans narcissisme ni échappatoire, une prise de parole la plus personnelle possible , la plus proche de son lyrisme intime. Il y a en effet beaucoup de fraîcheur et de profondeur dans le chant de son harmonica. Il flotte dans sa musique une sorte de brume de chaleur très poétique, née de la seule nécessité qui vaille, celle du coeur. ****

Pascal Anquetil, Jazzman, 2000


Central park nordCENTRAL PARK NORD
Pee Wee – 1998
Avec David Kikoski (piano), Ed Howard (bass) et Clarence Penn (drums)

Deux notes seulement et c’est le blues qui vous envahit sur Le Grisbi (Jean Wiener). Quelques mesures et l’on se croirait en plein polar par un petit matin blême. Derrière, c’est la rythmique classieuse, celle qui roule pour vous : David Kikoski (piano), Ed Howard (contrebasse), Clarence Penn (batterie). Avec eux, Olivier Ker Ourio joue sur du velours. Pour son premier album en leader, il n’a plus qu’à poser ses notes bleues. La mélancolie coule de l’harmonica d’Olivier Ker Ourio. C’est un séducteur, il instaure un climat immédiatement agréable avec le chant suave de son harmonica chromatique. Se promener avec lui dans « Central Park Nord » est bien agréable… ***

Renaud Czarnes, Jazzman

CDs en artiste invité

André Ceccarelli, TROC 2011 – Universal, 2011
Kevin Seddiki, L’Enfant et l’Arbre – Wildner records, 2011
Licia Chery, – MyMajorCompany, 2011
Leandro Guffanti, Once- SoundCloud, 2011
Frédéric Monino, All the way – Pypeline, 2011
Gérôme Gallo, Quelle histoire… – Sony Music, 2009
Olivier Caillard, Jacques Prévert – Enfance et Musique, 2009
Victoria Rummler, am I am – Juste une trace, 2009
Annie Ebrel, Roudennou – Coop Breizh, 2008
DVD Monaco Dreyfus Night, – Dreyfus Jazz, 2008
Frédéric Jeanne 5tet, Live à KIRON – Axolotl, 2008
Eric Longsworth, A Ciel Ouvert – Diese Records, 2008
Isabelle Caillard, Noël en chansons – Enfance et Musique, 2007
Koxie, Koxie – Lily Corp, 2007
Fernando Paz, Contrôlé Positif – Studio Decibel, 2007
Sylvain Luc, Joko – Dreyfus Jazz, 2007
Jérôme Seguin, Mes Mots – JMUSE, 2006
Davy Sicard, Ker Maron – Warner France, 2006
Frédéric Monino, Around Jaco – Dom – 2006
Klazz Brothers and Cuba Percussion, Mozart Meets Cuba – Sony BMG, 2006
Romulo Marques, Fly a Kite – Musicaguild, 2006
Marc-Michel Lebévillon, Groove Colors – Iris Music, 2006
Hans Fickelsher, European Brazil Project – Rodenstein records, 2006
Sidji Moon, Nomades – Cristal Records, 2005
Deborah Weisz, Grace – Va Wah, 2005
Rick Margitza, Bohemia – Nocturne, 2005
Bruce Arnold, Duets – Muse-eek, 2005
Frédéric Jeanne, Rêveurs Lucides – Commotion, 2005
Thierry Lang, Reflections Vol.3 – Blue Note, 2004
Jean Marc Jafet, Mes Anges – Cristal Records, 2004
Paris Jazz Big Band, Paris 24h – Cristal Records, 2004
Diederik Wissels, Song of you – Igloo, 2004
Olivier Collette, De l’aube au crépuscule – Mogno music, 2004
Marianna Ramos, Bibia – Harmonia Mundi, 2004
Barbara Luna, Somos – Mélodie, 2004
George Moustaki, Moustaki – Virgin, 2003
Jean-Jacques Milteau, Inspiration – Universal, 2002
Yvinek, Recycling The Future – BMG, 2002
Jean-Marie Ecay, World Energy Blues – Janvier Records, 2002
Guillaume de Chassy, Vu du phare – Axolotl, 2002
Richard Cocciante, Le Petit Prince – Universal, 2002
Christian Scheuber, Clara’s Smile – Challenge Records, 2002
Isabelle Carpentier, J’ai ta main – La Lichère, 2002
Barend Middelhoff, City Lines – Buzz Records, 2001
Marcus Noë, Tout est tabou – Juste une Trace, 2001
Charlier/Sourisse, Gemini – Dreyfus, 2001
Claudio Pontiggia, Immagini e Percorsi – Altri Suoni, 2001
Compilation, Jazz Promenade in France – Naïve, 2001
Serge Lama, Feuille à feuille – Warner, 2001
Interjazz, From Moscow to Paris – PAO Records, 2000
Gingko Trio, Room to Breathe – New Legend, 2000
6 et demi, Toi, ma vie – Night and Day, 2000
Isabelle Carpentier, Envol – 2000
Jean-Marc Jafet, Douceur Lunaire – RDC Records, 2000
Jacques Pellen, Les Tombées de la Nuit – Naïve, 1999
Corin Curschellas, Goodbye Gary Cooper – Make up make 6, 1999
Jean-Jacques Milteau, Bastille Blues – Wagram Music, 1999
Greg Szlapczynski, Greg Time – Night and Day, 1999
Guillaume de Chassy, Rimes – A Records, 1999
Jean-Marie Lagache, Quelque part sur Terre – RDC Records, 1999
Lis Sorensen, Kaertgn – Polygram Danemark, 1998
Joe Locke, Sound Tracks – Fantasy, 1996
Véronique Le Berre, My One and Only Love – Pee Wee Music, 1996
Siberian Jazz Festival Novokuznetsk, Jazz at the Old Fortress – Melodiya, 1996
Hélène Bohy, Au Loup ! – EMCD Enfance et Musique, 1996
Composit (Pierre Stéphane Michel), Let Me Guess – Pan Music, 1995
Aldo Romano, Prosodie – Verve Polygram, 1995
Laurence Saltiel, Tomara – Edyson Records, 1995
Compilation, Lauréats du Concours National de Jazz – ADIAM, 1993
Compilation, Best of Jazz – Discorama, 1992

Imageurs.com, cration de site web